5.9 C
Annecy
mercredi, février 1, 2023

Pour attirer les touristes, le camping propose des cartes essence

A Mialet dans les Cévennes, le directeur du camp propose des cartes essence aux touristes qui réservent pour une semaine. Une initiative pour pallier la hausse du prix du carburant et les timides réservations.

Un cadre idyllique au bord du Gardon au fin fond des Cévennes. Le camping Les Plans à Mialet est une institution et compte depuis plusieurs générations des familles parmi ses habitués. Cette année, cependant, les réservations n’ont pas augmenté. Une nervosité qui n’est pas due à la météo.

La hausse des prix du carburant, la guerre en Ukraine, les élections ravivent l’enthousiasme et la motivation des clients.

Des gens nous appellent pour nous demander le kilométrage exact pour venir ici, d’autres, des habitués qui nous disent que vu la situation ils ne viendront peut-être pas cette année.

Lui et sa famille y ont réfléchi et ont lancé une opération le 1er avril pour donner un coup de pouce à tout le monde. « Au lieu d’une promotion ou d’un cadeau lambda à l’arrivée, on s’est dit qu’on allait contribuer aux frais d’essence devenus importants dans le budget familial et décider du budget vacances », ajoute Clément Fernandez.

Après réservation pour une semaine, le camp propose une carte essence utilisable pendant un an. « Nous offrons automatiquement 25 euros pour toute réservation d’une semaine minimum et un système de bonus : 50 euros si le client arrive entre le 25 juin ou le 17 juillet et 75 euros s’il reste deux semaines jusqu’à ces dates.

Le camp reçoit une importante clientèle du nord de l’Europe, et notamment de Belgique. « Ils ont 2 000 kilomètres aller-retour à parcourir. Pour une caravane qui consommera 10 litres/100 kilomètres. Il leur faudra 100 litres multipliés par deux euros, plus un péage, ils auront au total 700 euros.

Une initiative qui a un coût, mais qui s’avère payante pour un directeur de camp qui, comme presque chaque année, serait « complet ».

Les prix augmentent à la pompe, car le prix du baril de pétrole augmente fortement. C’est même le plus élevé depuis 2014 pour ce qu’on appelle le Brent, pétrole extrait de la mer du Nord. Idem pour le WTI, prélevé aux États-Unis.

La demande mondiale de pétrole reste élevée. Les problèmes de production du côté de la Libye et du Nigeria, notamment, expliquent en partie cette situation. La guerre en Ukraine et l’instabilité au Yémen inquiètent également les investisseurs.

Après le week-end de mise en place, qui a provoqué des pénuries dans de nombreuses stations, l’effet du « rabais carburant » se fait vraiment sentir en début de semaine sur les prix du carburant. La plus forte baisse concerne le diesel avec un prix de 1,85 euros le litre. Le prix reste élevé par rapport à l’avant-crise en Ukraine.

Le prix du sans plomb 95 bénéficie de cette remise. Notamment le SP95 (E10) qui s’affiche en France en moyenne au prix de 1,76 € le litre. Calculez 1,83 € le litre de SP95 (E5). Le GPL et le superéthanol-E85 profitent également de cette baisse. Le prix du litre de GPL est en moyenne de 0,80 euros en France. Le superéthanol-E85 est à 0,76 €.

Marc Lafont
36 ans. Ma passion ? Trouver de bonnes idées et des astuces pour rendre le quotidien plus simple. Vous recherchez un site bourré d’infos et de conseils ? Vous l’avez trouvé ! Je vous propose de booster votre vie quotidienne !

Related Articles

- Advertisement -

DERNIERS Articles