5.9 C
Annecy
mercredi, février 1, 2023

Une tente ou un mobil-home de luxe ? Équation difficile pour les camps

Ces dernières années, l’engouement pour les mobil-homes a fait émerger des « camping-clubs », ressemblant à des villages de vacances où les tentes ont quasiment disparu. Cependant, certains touristes et professionnels souhaitent conserver l’esprit originel de ces lieux.

2017 a été l’année de tous les records pour l’hôtellerie de plein air, avec 124 millions de nuitées enregistrées dans les 8 000 campings de France, et une arrivée historique d’étrangers. Moteurs de ce succès, des sites haut de gamme dont la fréquentation a bondi grâce à de nouveaux services, principalement des piscines, et à l’explosion des offres locatives permanentes : mobil-homes (habitations construites sur châssis et tractables), mais aussi chalets, bungalows, tipis , des cabanes dans les arbres et même des yourtes.

« 80% de nos ventes se font sur des campings avec équipements de loisirs. Et les 4 et 5 étoiles connaissent une forte croissance, notamment grâce à leur parc aquatique qui est désormais incontournable », résume auprès de l’AFP Bryce Arnaud-Battandier, directeur général de Maeva.com, plateforme du groupe Pierre et Vacances qui commercialise plus de 1 200 campings.

Ce sont les vacanciers français qui fréquentent la majorité (69%) des campings nationaux. Et leur choix va souvent vers des structures en dur, contrairement aux étrangers aux « pratiques plus traditionnelles », qui « préfèrent majoritairement les emplacements nus » pour tentes et caravanes, selon l’Insee.

Continuer à proposer des emplacements « nus »

Continuer à proposer des emplacements "nus"

Ces dernières années, l’engouement pour les mobil-homes a fait émerger des « camping-clubs », ressemblant à des villages de vacances où les tentes ont quasiment disparu.

« Les vrais campeurs se sentent comme des autruches entre deux mobil-homes », déplore Céline Bossanne, co-fondatrice d’Huttopia, qui exploite des emplacements en pleine nature et proposant à 70% des emplacements nus.

« Certes il y a des grands campings qui mettent un maximum de mobil-homes pour attirer une certaine clientèle. Mais ce n’est pas la majorité : les campings leur couperaient littéralement l’herbe sous le pied s’ils arrêtaient de proposer des emplacements nus », souligne Céline Cochelin, marketing gérant de la Fédération des campeurs, caravaniers et camping-cars.

A l’inverse, une poignée de gérants ne veulent pas entendre parler de mobil-homes, comme Mathieu Maurel au camping Beauregard à Marseillan (Hérault) : « on est un peu comme les derniers des Mohicans sur cette côte ». « C’est un choix par rapport aux gens, à la nature, à la vie. On a choisi l’authentique, mais c’est sûr que c’est moins rentable ! », avoue-t-il.

Convertissez votre Dacia en camping-car pour seulement 5925 € !
Voir l’article :
Le pack conçu par Camperiz, qui fait de la Dacia Dokker une…

Un mélange de clientèle

Un mélange de clientèle

Le camping « doit rester abordable, car historiquement le marché a été porté par les comités d’entreprise et les offres sociales. Et aujourd’hui, nous couvrons tous les besoins, 5 000 de nos 31 000 emplacements sont nus », indique Christophe Alaux, président du conseil d’administration de Vacalians, la plus grande opérateur de camping en Europe.

Dans la majorité des campings français, l’offre reste « extrêmement diversifiée », souligne le président de la Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air, Nicolas Dayot : « on peut accueillir des personnes qui ne sont pas des campeurs à l’origine, mais qui sont séduites par les services proposés. » Et c’est ce mélange de clientèles qui explique notre succès ».

« Que ce soit les inconditionnels avec leur tente canadienne, ou ceux qui veulent une tente ambiance +Out of Africa+ avec jacuzzi et bouteille de champagne, il y en a pour tous les goûts. En maillot de bain, on est pareil ! », insiste Céline Cochelin de la Fédération des campeurs.

Sur le même sujet :
Enfin, vous avez décidé une fois pour toutes de vivre des aventures…

Les campings municipaux disparaissent

Les campings municipaux disparaissent

« Il n’y a pas de barrière entre ceux qui dorment dans leur tente pour 20-25 euros la nuit et ceux qui ont choisi la cabane confort à 180-200 euros », ajoute Céline Bossane d’Huttopia.

Mais pour les adeptes du camping à l’ancienne, l’inexorable évolution est dure à avaler : « les campings municipaux disparaissent comme un filet au profit des campings privés, qui proposent des services presque trop modernes pour nous », regrette Gérard Gordes, président de la Rétro Camping Club de France et ses 200 passionnés de caravanes anciennes « d’avant 1977 ».

« Les vraies zones de camping disparaissent », déplore-t-il. « Et on aime camper tous ensemble sur un terrain sans délimitation, un peu comme les Sioux ».

Terrain constructible Pour une tiny house d’une surface au sol inférieure à 20m², une simple déclaration de travaux suffit. Pour une minuscule dont la surface au sol est supérieure à 20m², vous devez demander un permis de construire.

Hébergement : appartement camping toute l'année, solution pour les petits budgets
Lire aussi :
I.Sabourault, P.Montels, D.Fuet, E.Fromentin, Drone WATUPiX – Certains Français choisissent de vivre…

Quelle autorisation pour installer un Mobil-home ?

Quelle autorisation pour installer un Mobil-home ?

La loi Alur autorise l’aménagement de terrains familiaux privés pour l’installation de résidences amovibles telles que mobil-homes et caravanes à usage personnel ou locatif. Pour l’installation de plusieurs mobil-homes de moins de 40 m², seule une déclaration préalable est nécessaire.

Puis-je mettre un chalet sur un terrain non constructible ? Souvent, le terrain n’est pas constructible car il est situé en zone agricole. Une telle zone sera alors considérée comme protégée en raison de son potentiel biologique, économique ou agronomique. Cependant, cela ne signifie pas qu’il est interdit d’installer un chalet sur pilotis, un cabanon, voire un abri.

Est-ce qu’on peut mettre un mobil-home sur un terrain ?

Le code de l’urbanisme permet l’installation d’un mobil-home sur un terrain privé sans formalité ni autorisation, si l’installation dure moins de trois mois dans l’année, consécutifs ou non. Dans ce cas, il n’est pas autorisé de séjourner dans le mobil-home.

Est-il possible de vivre à l’année dans un camping ?

Dans un camping, vous pouvez louer un emplacement à l’année mais normalement, il est interdit d’en faire votre résidence principale et d’y habiter en permanence. Et c’est souvent délicat quand certains campings ferment en hiver avec l’eau et l’électricité coupées.

Comment habiter sur un terrain non constructible ?

Comment habiter sur un terrain non constructible ?

Il est interdit de vivre à l’année sur un terrain non constructible. En effet, la législation régit le territoire français et s’applique à tous. Vous pouvez monter une tente ou demander une autorisation à la mairie pour votre caravane ou votre mobil-home.

Quel type de construction sur un terrain non constructible ? Il est impossible de construire une résidence sur un terrain non constructible, quelle que soit sa taille. En revanche, vous pouvez construire toutes sortes de petits abris de jardin à condition que leurs dimensions n’excèdent pas 2 m² de surface au sol et 1,5 m de hauteur sous plafond.

Comment faire pour habiter sur un terrain agricole ?

Pour cela, vous devez vous adresser à la mairie de votre commune. Faites votre demande. Si le maire juge votre demande recevable au vu des arguments présentés, il devra alors solliciter l’avis conforme de la commission départementale de consommation des terres agricoles (CDCEA).

Puis-je mettre une tiny house sur mon terrain ?

Pour installer votre mini-maison, vous pouvez le faire sur une propriété privée, c’est-à-dire votre terrain ou celui d’une connaissance. Cependant, il ne dépassera pas trois mois sans déclaration. Si vous souhaitez rester plus longtemps, vous devrez demander une autorisation à votre mairie.

Quel budget pour une petite maison ?

1 200 à 1 800 €/m² pour la construction d’une maison BBC ; 1 500 à 2 500 €/m² pour construire une maison bioclimatique ; 1 500 à 3 500 €/m² pour une maison passive ; 1 500 à 3 500 €/m² pour une maison BEPOS.

Quel est le prix d’une petite maison ?

Quel budget pour une maison de 60m2 ?

Il faudra débourser environ 25 000 euros pour un kit de 60m2. Entre 50 000 et 100 000 euros pour 100m2. Et entre 100 000 et 120 000 euros pour 200m2.

Quel budget pour une maison de 80 m2 ?

En moyenne, le coût de construction d’une maison de 80 m2 représentera un budget de 80 000 €. Une somme qui peut varier selon les matériaux de construction, la complexité du bâtiment et de l’architecture, et la méthode choisie.

Marc Lafont
36 ans. Ma passion ? Trouver de bonnes idées et des astuces pour rendre le quotidien plus simple. Vous recherchez un site bourré d’infos et de conseils ? Vous l’avez trouvé ! Je vous propose de booster votre vie quotidienne !

Related Articles

- Advertisement -

DERNIERS Articles